Accueil > Encadrants > Témoignages
Témoignage enseignant

Jacques_Jung

J'ai toujours eu la conviction que la pédagogie par projet est un bon moyen pour engendrer de l'intérêt et de l'implication chez les élèves


En tant qu’enseignant, j’ai toujours eu la conviction que la pédagogie par projet est un bon moyen pour engendrer de l’intérêt et de l’implication chez les élèves. Je me suis donc orienté vers la réalisation d’une mini entreprise. D’abord dans le cadre de la découverte professionnelle et depuis cette année dans un EPI. De ce fait, de nouveaux challenges émergent : celui de faire adhérer une classe entière et non plus un groupe d’élèves ayant choisi une option et ensuite, celui de travailler en équipe, dans l’interdisciplinarité. De ce point de vue, au collège R. De Sorbon, il y a peu de freins car l’équipe pédagogique de la classe est motivée et s’investit beaucoup dans le projet.

Les élèves accrochent. Même si je les connais, je suis tous les ans agréablement surpris par certains au travers de leur investissement, leurs prises de décisions, ... Comme professeur, je ne les oriente en rien. Je les laisse faire. Je les accompagne, les prépare aux différentes échéances mais n’intervient pas dans leurs choix et surtout, je ne fais rien à leur place. Je considère que c’est leur projet avec toutes les imperfections que cela puisse engendrer. Une mini entreprise permet de mettre du concret dans les contenus pédagogiques et facilite l’acquisition de compétences chez les élèves. Elle permet également de tisser un réseau avec des partenaires extérieurs comme par exemples les parrains et marraines qui apportent un regard extérieur, celui d’un professionnel.

En somme, monter une mini entreprise est une vraie aventure humaine le temps d’une année scolaire. Elle est encadrée par une équipe dynamique et enthousiaste. Elle est ponctuée par des moments forts : entretiens, revues de projet, assemblées générales, oraux de finale. Cela suscite chez les élèves l’envie d‘apprendre et d’entreprendre. Cela leur fait comprendre le fonctionnement d’une entreprise. Cela leur permet d’associer les métiers aux services et cela leur fait découvrir les formations nécessaires pour y accéder. Comme enseignant, l’investissement est conséquent mais il est récompensé par l’implication suscitée chez les élèves.

 

Jacques Jung, Enseignant

Collège Robert de Sorbon, Rethel

 

 

 

Lucile_Carpentier

La création d'une mini-entreprise est une opportunité unique pour les élèves et pour nous, leurs professeurs.

Elle permet aux jeunes de découvrir de manière concrète le fonctionnement d’une entreprise en mettant en application certaines des compétences acquises en classe. Elle permet également une prise de conscience des exigences du monde professionnel, un gain d’autonomie, le développement de l’esprit d’initiative et du travail en équipe et une prise de confiance en eux et en leurs capacités ; des notions qui leur serviront dans leur vie professionnelle comme dans leur vie privée.

Cette expérience enrichissante est l’occasion pour nous de passer du statut de professeur à celui d’accompagnateur et de partager avec nos élèves une relation différente et des moments inoubliables (visites dans une maison de retraite, rencontre avec les bénévoles d’une association, championnat régional,…).

Merci à EPA et à tous ses chargés de missions de rendre ce projet possible.

 

Lucile CARPENTIER, Enseignante

Collège Voie Chatelaine, Arcis-sur-Aube

 

 

 

Viviane_Fournier

C'est un réel bonheur de voir les élèves s'impliquer dans un travail collectif

C'est un réel bonheur de voir les élèves s'impliquer dans un travail collectif, mais aussi d'évoluer et de manifester curiosité, créativité, et motivation (à travers une opération reconnue par l'établissement), sans oublier leur auto-satisfaction de mener à bien un projet d'une telle envergure.

Par ailleurs, le relationnel élèves / professeurs est tout autre : nous sommes beaucoup plus proches les uns des autres, c'est super !

Voici pour les compétences, capacités et attitudes observées du côté des élèves :

Prendre des initiatives et des responsabilités

Écouter et travailler en équipe

Se familiariser avec l'environnement économique, les entreprises, les métiers

Se respecter les uns les autres, mais aussi son environnement

(il s'agit surtout des compétences 7 du socle commun). »

 

Viviane FOURNIER, Documentaliste

Collège Thibaud de Champagne, Fismes

 

 

 

portrait_Beaubois_site

Au fur et à mesure, ils se responsabilisent et croient de plus en plus en leurs capacités. C’est valorisant pour ces jeunes en grande difficulté scolaire.

La Mini Entreprise-EPA correspond au programme pédagogique de l’atelier vente distribution et magasinage des classes de SEGPA. Les élèves travaillent en groupe sur un projet pendant une année scolaire et développent des compétences professionnelles qui permettront de valider leur livret personnel de compétences. Cela rend très concret le fonctionnement d’une entreprise et fait écho aux stages qu’ils doivent réaliser pendant l’année. Pour eux, c’est la « vraie vie » !

 

Dans mon établissement, beaucoup d’enseignants se mobilisent dans l’aventure : les enseignants de vente, de langues, de musique, de dessin et aussi les documentalistes… Avec ce projet transversal, les élèves font des liens entre les matières enseignées. Ils comprennent donc mieux l’intérêt qu’elles ont pour leur avenir. C’est une source de motivation pour eux !

 

La mini-entreprise les ouvre aussi davantage au monde. Souvent renfermés sur eux-mêmes et avec peu de confiance en eux, ils vont, dans le cadre de leur projet, rencontrer des acteurs de l’entreprise, leur montrer leur création, et même travailler avec eux. Et quel changement à la fin de l’année scolaire ! Au fur et à mesure, ils se responsabilisent et croient de plus en plus en leurs capacités. C’est valorisant pour ces jeunes en grande difficulté scolaire.

 

Valérie Beaubois, enseignante de Vente, Distribution et Magasinage en SEGPA

Collège du Ried - Bischheim

 

 


Alice_Prince

Ma classse a créé une Mini-Entreprise grâce à la volonté d'un élève qui voulait créer sa propre entreprise.

Ma classe CAP TECMS (Terminale Employés de Commerce-Multi-Spécialités) a créé une Mini Entreprise YOUNG YSER grâce à la volonté d’un élève qui voulait créer sa propre entreprise.

 

Lorsque l’élève est venu me dire : « Mme Prince, je veux créer ma propre entreprise mais je ne sais pas comment faire. Notre cours d’Economie n’en parle pas », je lui ai répondu de s’adresser à la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie). Puis, réflexion faite, j’ai pensé que l’idée de l’élève était une bonne initiative et qu’il fallait l’accompagner et la soutenir. Aussi, me suis-je rapprochée de l’EPA pour m’aider à faire vivre la Mini Entreprise.

 

Au départ, les élèves n’étaient pas motivés et ils ne prenaient pas d’initiatives. Mais, à partir du moment où le Chargé de Mission EPA, M. Houdelet et le Parrain M. Possémé ont expliqué et distribué les rôles, mes élèves se sont métamorphosés. La plupart ont développé des savoir-faire et des savoir-être : être responsable, savoir anticiper, travailler en équipe entre eux et avec les professeurs et élèves des sections Bois et Peinture qui ont fabriqué le produit et surtout trouver les solutions face aux problèmes ou imprévus, ne JAMAIS baisser les bras même lorsque tout semble perdu…

 

Tout cela les a conduit à acquérir et développer une certaine maturité, à gagner en assurance, à croire en leur capacité de réussir…à avoir une image valorisante d’eux-mêmes. Au final, les efforts ont été payants car les comptes de la Mini Entreprise YOUNG YSER sont bénéficiaires et elle va faire un don au RESTO DU CŒUR. La cerise sur le gâteau, elle a été récompensée lors du Concours Régional des Mini Entreprises à Rethel le 21 mai 2015 par deux prix : Vice-Champion Lycée et le prix du Développement Durable.

 

Cette expérience fructueuse leur a ouvert l’esprit et les a rendus plus motivés pour réussir leur vie professionnelle.

 

Alice PRINCE, Enseignante

Lycée des Métiers YSER, Reims